Arras Film Festival 2018: Le chef d’œuvre de Elsa Amiel

C’est une des révélations cinématographiques de l’année: le nouveau film d’Elsa Amiel, Pearl, fait son apparition sur grand écran à l’Arras Film Festival.
Léa Pearl, jeune vedette du culturisme féminin, s’apprête à concourir
pour l’admirable titre de Miss Heaven. Son entraîneur, Al se trouve être plutôt assuré de sa réussite. Mais, à quelques heures seulement de la finale, son ex-mari fait son retour avec leurs enfants qu’elle n’a pas vu depuis quatre longues années.
Pour son premier long métrage d’une heure vingt, la néo-cinéaste a fait le choix d’un casting très européen incluant la bodybuildeuse suisse Julia Föry, le Belge Arieh Worthalter (Somewhere between here and now), l’Ecossais Peter Mullan (mini série anglaise Gunpowder)  et la Polonaise Agata Buzek (sacrée meilleure actrice dans son pays la même année pour Tribulations d’une amoureuse sous Staline).
Venez nombreux !
De Elise Dupont

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s