Arras film festival 2018 : j’ai vu Un Amour Impossible

Ce samedi 3 novembre dans le cadre de l’Arras film festival, j’ai pu assister à l’avant première du film « Un Amour Impossible » réalisé par Catherine Corsini.
3665502-1.jpg-r_1024_576-f_jpg-q_x-xxyxx

Adapté du livre de Christine Angot, ce film nous raconte l’histoire de Rachel, modeste dactylographe qui rencontre Philippe, un jeune interprète issu de la bourgeoisie. Cette rencontre au milieu des années 50 va bouleverser sa vie. Leur brève mais intense liaison permettra la naissance d’une petite fille: Chantal. Cependant Philippe se voit contraint de partir et Rachel élèvera sa fille seule. Bien que cette situation lui convienne elle cherchera à changer le statu de sa fille jusqu’ici inscrite comme « née de père inconnu ». Cette  bataille durant plus de dix ans finira par porter ses fruits mais leur fera vivre à elle et sa fille un enfer. Le retour de Philippe dans leurs vie marquera un tournant dans la paisible existence qu’elles s’étaient construite.

J’ai aimé

  • L’histoire prenante d’une vie bouleversée qui parle à tout le monde et pousse le spectateur à réfléchir. Qui a eu selon moi, un réel impact sur l’audience lors de son avant-première.
  • L’interprétation des personnages de Rachel et Philippe par Virginie Efira et Niels Schneider très justement incarnés.
  • La modernité des questionnements générés par cette intrigue.

J’ai moins aimé

  • A la fin du film, le personnage de Philippe reste énigmatique ,on ne connait ni son passé ni sa vie en dehors de Rachel et leur fille. J’aurais aimé en savoir plus sur sa vie.

 

Par Marine Desailly

%d blogueurs aiment cette page :