Arras Film Festival 2018 : j’ai vu Mauvaises Herbes

Ce dimanche 4 novembre, dans le cadre de l’Arras film festival, nous avons pu assister à la séance du film Mauvaises Herbes, réalisé par Kheiron.

B3920282-39F7-468C-AC98-221434482648.jpeg

Synopsis

Waël, jeune trentenaire sans emploi, vit en banlieue parisienne des petites arnaques qu’il commet régulièrement avec l’aide de Monique, une femme à la retraite à qui le garçon voue un attachement tout particulier. Mais lorsqu’un ami de cette dernière, Victor, propose un jour à Waël un poste de bénévole temporaire dans sa toute nouvelle association d’aide aux jeunes exclus du système scolaire, un incroyable lien se crée entre ces six adolescents aux parcours chaotiques et leur nouvel éducateur improvisé à l’histoire poignante qui mettra tout en œuvre pour donner une nouvelle chance à ces jeunes de s’intégrer dans la société.

J’ai aimé

  • L’alliance de la comédie et du drame, qui permet d’aborder avec un ton léger des sujets graves, tout en permettant une prise de conscience réelle sur de nombreux problèmes de société actuels.
  • La manière dont le film se penche implicitement sur la psychologie des personnages, ce qui permet un attachement immédiat à chacun d’entre eux.
  • Les scènes tournées de façon authentique , ajoutant un caractère réaliste et touchant au récit du passé du personnage principal.

J’ai moins aimé

  • L’absence de résolution de plusieurs intrigues secondaires, laissées ainsi en suspend à la fin du film.

MARTIN Clémence, KLICH Flora

%d blogueurs aiment cette page :