Arras film festival 2018 : A la rencontre de Nina Cordonnier

L’Arras film festival, ce sont des films mais aussi des rencontres.
Aujourd’hui, nous avons fait la rencontre de Nina Cordonnier qui s’occupe en régis des invités, notamment dans la logistique.

Prénom :  Nina

Nom : Cordonnier

Age : 23 ans

Profession : Régisseuse

En quoi consiste votre métier : J’arrive en amont pour parler avec le distributeur de quels invités pourraient venir accompagner le film, surtout les réalisateurs mais aussi les acteurs. Je m’occupe de prendre leurs billets de train, de booker leurs chambres d’hôtels et sur place je m’occupe aussi un peu de l’accueil. Sur place, je coordonne les chauffeurs de salle. Je m’occupe davantage des avant premières contrairement à ma collègue qui s’occupe des européens c’est-à-dire de la compétition, les personnes qui viennent pour les découvertes européennes. On cordonne toutes les deux quatre chauffeurs. C’est toute une organisation.

« Revoir les invités heureux à l’aube de leur départ est évidemment la meilleure des récompenses. »

Quel a été votre parcours : J’ai fait un BTS de l’audiovisuel en gestion de production à agents constants et puis je suis arrivée ici pour mon stage de deuxième année. J’ai commencé stagiaire ensuite je suis devenue assistante en régis invités pendant deux ans. Désormais, j’ai un poste fixe.

À quoi ressemble votre journée type sur le festival ? Les journées types n’existent pas mis à part que chaque matin il y a des réunions avec l’équipe du festival. On ouvre les mails pour savoir si il faut changer des billets ou annuler des chambres. On prépare surtout les plannings des chauffeurs pour le lendemain . Il faut savoir gérer les urgences. En fin d’après-midi, on accueille les invités et leur présente l’attaché de presse.

Quelles sont les qualités nécessaires pour réussir dans votre profession ? Il faut être organisé, avoir une méthode de travail assez assidu et surtout être professionnel avec les invités. Il faut paraître agréable et en même temps plutôt carré. Il faut également veiller à ce que les invités passent un bon moment. Dans l’événementiel, il faut savoir prévoir plusieurs plans d’actions de manières à être paré à toutes éventualités car c’est souvent le plan « z » qui est adopté et non le « a » ou le « b ». Il faut savoir rebondir, être sereine et détendue.

Quel aspect de votre métier préférez-vous ? J’adore travailler l’informatique, accueillir et admirer tous les efforts produits jusqu’ici.

Joachim Borges et Pierre Coplo

%d blogueurs aiment cette page :