Arras Film Festival 2018 : « Au bout des doigts » la pépite signée Ludovic Bernard !

 Aujourd’hui, Mercredi 7 Novembre, l’Arras Film Festival proposait à son public une nouvelle avant première signée Ludovic Bernard : « Au bout des doigts ». La projection diffusée au Casino d’Arras, a été présentée par Xavier Leherpeur, journaliste pour Canal +, il était accompagné de Ludovic Bernard, réalisateur du film. En fin de soirée, les spectateurs on eu l’immense joie de découvrir l’acteur principal (Jules Benchetrit), venu spécialement avec le réalisateur pour prendre part au débat autour du film.

20181107_211948

Présentation du film avec Xavier Leherpeur et Ludovic Bernard.

 

Présentation du film

Pour cette nouvelle édition du festival, la production frappe un grand coup avec « Au bout des doigts« . Un pur bijou qui met tout le monde d’accord. Les membres de l’équipe (Ludovic Bernard et Jules Benchetrit) ont d’ailleurs eu le droit à une ovation sensationnelle à la fin du film.

Ludovic Bernard Au bout des doighs.jpg

Ludovic Bernard

 

Jules Benchetrit.jpg

Jules Benchetrit

 

 

 

 

 

 

 

 

Synopsis

Mathieu, 20 ans, n’a qu’une seule passion : le piano. Mais dans la banlieue où il vit, ses occupations sont tout autres. Sa rencontre avec Pierre, le directeur du Conservatoire National de Musique, va lui offrir une chance inouïe qu’il peine pourtant à saisir. Un film sur le dépassement de soi et contre les préjugés.

« Le génie, c’est l’enfance retrouvée à volonté »                                                                                            Citation de Charles Baudelaire reprise dans le film.

Une pépite pour les yeux

Le réalisateur nous plonge dans un univers hors du commun : la musique. Saisissant, émotionnel, réaliste, émouvant, incroyable…  Que dire ? Un scénario à la fois joyeux, triste et qui transmet une émotion indescriptible. En chef d’orchestre du film, Ludovic Bernard signe une merveille cinématographique, le tout emmené par la performance magistrale des acteurs : Jules Benchetrit, Lambert Wilson, Kristin Scott Thomas… La gestion des plans, mais aussi et surtout le jeu avec la lumière et la musique permettent d’accentuer les sentiments que veulent nous transmettre les personnages. Un véritable travail sur les décors et les couleurs est également mis en avant à la perfection : des pièces blanches contrastent avec le piano noir rappelant les touches de ce dernier. Bernard a cette volonté de rendre une image forte avec les décors, le jeu spécifique des acteurs et la musique qui occupe une place énorme dans le film.

au bout des doigts.jpg

Lambert Wilson et Kristin Scott Thomas

« Il faut qu’on en ai plein les yeux »      Ludovic Bernard

Chopin ou encore Rachmaninov, la musique classique est mise à l’honneur tout au long du film; les amateurs de piano seront également conquis par les interprétations sublimes à travers desquelles les émotions semblent s’évader pour venir toucher le spectateur.

Rencontre avec le réalisateur et l’acteur

Suite à la projection, deux membres de l’équipe de tournage (Ludovic Bernard et Jules Benchetrit)  nous ont fait l’honneur d’être présents pour participer au débat sur le film. Ils ont donc discuté de leurs sentiments par rapport au tournage et des relations que les acteurs entretenaient entre eux. L’idée de production du film ainsi que le message transmis ont aussi été des thèmes abordés. Bernard et Benchetrit, ont cette envie de « gommer l’image élitiste », en essayant avec ce film de faire connaître la musique d’un tout autre genre dans les banlieues.

20181107_230940.jpg

Rencontre avec Jules Benchetrit et Ludovic Bernard

 

« Le film est un peu comme un compte de fée »     Ludovic Bernard

Ce chef d’œuvre sortira en salles le 26 décembre 2018.  Amateurs de musique, attention, frissons garantis !

 

 

Par Alexis Lambalieu.