Arras Film Festival 2018 : Sauver ou Périr bouleverse la salle.

Ce 8 novembre, le film Sauver ou Périr était projeté en avant-première lors de l’Arras Film Festival. Suite à la séance, le réalisateur Frédéric Tellier ainsi que Pierre Niney et Chloé Stefani ont participé à un débat avec le public.

pierre_niney_sauver_ou_p__rir_8888.jpeg_north_499x_white

Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il vit à la caserne avec sa femme, et bientôt, leur famille s’agrandit de deux petites filles. Partagé entre sa vie familiale qu’il chérit tant, et son métier dans lequel il s’implique avec passion, sa vie finit par basculer lors de sa première rencontre avec le feu. Désormais grand brûlé, il devra réapprendre à vivre sous un tout nouveau jour. Un long et déchirant parcours pour lui comme pour sa famille..

« On ne sortira pas de ce film comme nous y sommes entrés », nous a confié Frédéric Tellier, le réalisateur, après la séance. En effet, Sauver ou Périr est un film qui laisse son empreinte. Plongé au coeur du quotidien des Sapeurs-Pompiers de Paris, et face à leur dure réalité, le spectateur découvre sans artifice les personnes qui sauvent nos vies quotidiennement. Le réalisateur tenait à retranscrire ces vies auxquelles on ne porte pas toujours attention de la façon la plus fidèle possible, que ce soit pour le quotidien des pompiers, comme pour celui de ceux dont la vie a pris un tournant tragique.

« Il y a eu des rencontres avec des pompiers, des grands brûlés, des accidentés de la vie, des médecins, des psychologues, des psychiatres… pour s’imprégner d’eux et coller à leur vérité. » – Frédéric Tellier au sujet de la préparation du film.

Sauver ou Périr est un film bouleversant, et les personnages le sont d’autant plus. Le réalisateur nous a expliqué vouloir faire « quelque chose de fort, extrême, mais avec une certaine pudeur et douceur » et c’est exactement ce qui se transcrit à l’écran. Il parvint à nous transmettre les inquiétudes, les doutes, la souffrance de chacun des personnages.

Pierre Niney nous offre une performance incroyable dans ce film, et son duo avec Anaïs Demoustier qui incarne Cécile, la femme de Franck, contribue à rendre ce film poignant. « Il y a eu une réelle connexion avec Anaïs, ce qui est rare », nous a confié l’acteur principal après la projection du film. Et cette connexion se ressent à l’écran à travers cette histoire d’un couple qui s’aime, qui se déchire et qui ne cesse jamais de nous émouvoir.

Une histoire de courage, d’amour, de couple.

Sauver ou Périr sortira en salles le 28 novembre prochain.

Carla Veltri-Bricout.