Arras Film Festival 2018 : j’ai vu « L’Age des possibles »

L’édition 2018 de l’Arras Film Festival rend hommage à Pascale Ferran. Cette cinéaste célèbre et engager a réalisé de nombreux grands films. Le festival vous permet d’en découvrir quelques uns. C’est le cas de « L’Age des possibles » qu’elle créa en 1995.

Pacale Ferran, réalisatrice du film

 

Synopsis

Ils ont entre vingt et vingt-cinq ans, ils vivent à Strasbourg. Ce sont dix garçons et filles pour lesquels tout est encore possible. Mais ils ont peur de s’engager , d’aimer, de souffrir… Malgré des histoires de vie différentes, les choix à faire sont les mêmes. Un époustouflant tableau de la jeunesse à l’heure des choix amoureux et professionnels.

J’ai aimé

  • Ce film incarne une jeunesse intemporelle avec des choix de vie qui sont toujours les mêmes peu importe l’époque.
  • Les personnages sont attachants et l’on partage leurs émotions, tristes ou joyeuses.

J’ai moins aimé

  • La résolution des problèmes de certains personnages n’est pas toujours montréeentièrement.

 

Par Solène Touller

%d blogueurs aiment cette page :