Arras Film Festival 2018: Les festivaliers du 10 novembre

Chaque jour, les équipes de la section InfoComm du lycée Baudimont et les étudiants de l’association Pôle Com’ de l’Epsi Arras vont à la rencontre des festivaliers de l’Arras film festival.
Pourquoi ont-ils fait le déplacement jusqu’à Arras ? Quels sont leurs films coups de cœur ?
Ils nous répondent.

 

Geneviève, 70 ans, Rouen
D5E55378-2F42-4D0E-97DF-F61887D2C1B5

« Ça fait environ 5 ans que je viens sur le festival, pour une durée de trois jours, où je rejoint une dizaine d’amis. Ce matin, je suis allée voir le film Fugue, qui m’a beaucoup impressionné, tout comme We Need to Talk About Kevin, que j’ai vu hier, et que j’ai trouvé vraiment difficile à regarder. »

 

Charles et Aliénor, 26 et 29 ans, Normandie
09E2BDB0-1495-406C-8371-E35F6143C170

« Cette année, nous avons fait le déplacement jusqu’à l’Arras Film Festival pour revoir des amis qui travaillent sur le festival. Nous y avons été très bien accueillis par l’équipe, et l’ambiance y est très chaleureuse. Notre film coup de cœur de la semaine est un film de science fiction polonais, The Man With the Magic Box. »

Anne Strempel, 49 ans, Aix-Noulette
560B743E-941C-4EE5-9EB8-C88AB1B141E9

« Pour moi qui aime le cinéma, cette semaine de festival était l’occasion rêvée de rencontrer beaucoup de nouveaux réalisateurs pleins de talent. J’ai notamment apprécié le film de Kheiron, Mauvaises Herbes, et celui de Diane Kurys, Ma Mère est Folle, qui sont remplis d’un humour intelligent. Concernant l’organisation du festival, je trouve qu’il y a un travail énorme, et que c’est très bien équilibré. »

Par Flora Klich, Clémence Martin