Arras Film Festival 2019 : Zoom sur les rétrospectives

« Par son attachement à l’humain, c’est le festival le plus enthousiasmant auquel j’ai assisté »Claude Lelouch

L’Arras film festival arrive à grand pas et c’est le Jeudi 4 octobre que Eric Miot à présenté le programme des 20 ans de l’Arras Film Festival; parmi le programme deux rétrospectives sur des thèmes différents.

Eric Miot présentant le programme des 20 ans de l’Arras Film Festival le Jeudi 4 Octobre 2019

Comme chaque année l’Arras Film Festival présente sa propre rubrique : les rétrospectives. Celles-ci sont composées d’une série de films reliés à un thème commun. Le festival présente comme chaque année deux thèmes. L’année dernière les thèmes étaient :

  • Good Cop, Bad Cop : Ce thème montre que au cinéma le policier peut être aussi mis à l’honneur et peut se révéler aussi inquiétant que le gangster. Parmi ces films on y a retrouvé : La Soif du Mald’Orson Welles ou encore Insomnia de Erik Skjoldbjaerg.
  • Conflit dans les Balkans: Ce thème présente au début des années 1990, une série de guerres déchirent les pays de l’ex-Yougoslavie. Ces conflits ont laissé des peuples meurtris, mais ils ont provoqué aussi de nombreux films comme : No Man’s Land de Danis Tanovic, mais aussi A Perfect Day de Fernando Leon de Aranoa avec Benicio Del Toro.

Cette année pour les 20 ans du festival les thèmes choisis pour les retrospectives sont bien plus connus car il s’agit de :

  • L’Italie de Mussolini : Après la fin de la Première Guerre Mondiale, Benito Mussolini instaure en Italie un régime autoritaire pendant 20 ans. Un régime Fasciste qui s’oppose au principes démocratiques. Cela devient un Etat fort qui s’incarne en l’identité de son chef et voulant ressembler à l’Empire Romain. Ce régime chute après la Seconde Guerre Mondiale en 1945. Cette rétrospective nous plonge dans un sombre période de l’Italie par le biais d’oeuvres emblématiques comme Liberté, mon amour ! de Mauro Bolognini sorti en 1975 traitant l’histoire d’une femme s’opposant au fascisme, exilée et s’engageant dans la résistance mais aussi des oeuvres produites et tournées durant le régime et sous les autorités fascistes comme Le navire blanc de Roberto Rossellini sorti en 1937 . Le festival montrera donc le célèbre film de Bernardo Bertolucci Novecento sorti en 1976 et dans lequel figure Robert De Niro; Gérard Depardieu; ainsi que Dominique Sanda . Il s’agit du film ayant le plus gros budget du cinéma italien et il sera divisé en deux parties car ce film dure plus de 5 heures.
Affiche du Film Novecento sorti en 1976
  • Peur sur les sixties : Cette retrospective nous plonge dans une époque ou le cinéma se consacre principalement à l’épouvante qui, à partir des années 60 franchit une étape importante vers le grand public et remportant de nombreux succès. L’épouvante devient réaliste et se mélange à d’autres genres, comme le Thriller. C’est principalement l’Europe qui tient le rôle fondamental dans ce changement et qui à donné naissance au cinéma d’Horreur moderne. L’influence des grands maitres de l’épouvante comme l’inoubliable Alfred Hitchcock, mais aussi Roman Polanski, Jess Franco ou Terence Fisher est percéptible encore dans les films d’horreur modernes. Cette rétrospective nous plonge donc dans la découverte des meilleurs films sur la peur avec des sensations fortes et des frissons garantis ! Au cours de cette sélections vous pourrez voir l’oeuvre de Roman Polanski Répulsion sorti en 1965 avec l’une des meilleures actrices française Catherine Deneuve jouant une femme, Carol, sombrant peu à peu dans la folie. mais vous pourrez aussi voir le terrible film de Jess Franco L’horrible Docteur Orloff sorti en 1962 ou un médecin s’amuse à tuer de jeunes femmes. La rétrospective propose en tout 8 films avec, bien évidemment, le fameux film le plus grand succès de Alfred Hitchcock et l’un des films d’horreur et d’épouvante les plus connus du cinéma Psychose sorti en 1960 joué par le très grand acteur Anthony Perkins interprétant Norman Bates le personnage principal.
Affiche de Psychose sorti en 1960

C’est maintenant à votre tour de venir voir ces oeuvres qui ont marqués une époque de découvrir ou même re-découvrir certaines de ces oeuvres qui vous plairont. Bon festival à vous !

  Une réflexion sur “Arras Film Festival 2019 : Zoom sur les rétrospectives

Les commentaires sont fermés.