Arras Film Festival 2019 : j’ai vu « Le voyeur »

Ce mercredi 12 novembre, dans le cadre de la rétrospective « Peur sur les sixties », j’ai assisté à la projection du film Le voyeur, réalisé par Michael Powell, en 1960.

téléchargement.jpg

Synopsis

Mark Lewis rôde la nuit dans les rues de Londres, la caméra au poing, pour filmer la peur sur le visage de ses victimes. Sa voisine Helen saura-t-elle l’aider à vaincre ses pulsions meurtrières ?

Bande annonce :

Le film

Le voyeur est considéré par beaucoup comme un classique du cinéma d’épouvante. Le film aborde le thème de la peur et du pouvoir de l’image. Et le personnage principal, schizophrène, emmène les spectateurs dans ses pulsions meurtrières comme dans sa rencontre amoureuse. Un film complet donc, qui innove pour l’époque et divertit encore aujourd’hui. En effet, bien que resté incompris à son époque, le réalisateur Michael Powell est aujourd’hui considéré comme un précurseur de techniques cinématographiques telles que la caméra subjective, qui est d’ailleurs utilisée dans le film de manière remarquable.

289392.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

En bref, Le voyeur reste un incontournable des années soixante qui traverse les époques et continue de fasciner les spectateurs. Le film trouve donc toute sa place dans la rétrospective proposée pour cette vingtième édition de l’Arras Film Festival : « Peur sur les sixties ».

Une dernière projection du film est d’ailleurs prévue le samedi 16 novembre, à 9h30, au Mégarama.

Joshua Krepa

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s