Arras Film Festival 2019: à la rencontre de Christine Delahaie, responsable de l’étude sur les festivaliers

Christine Delahaie supervise la création des flyers qui sont distribués, suite aux séances de l’Arras Film Festival. Grâce aux informations recueillies comme votre sexe, votre âge, votre activité professionnelle ou encore votre lieu de résidence, elle établie un « portrait type » du festivalier.

C’est en effet sa classe de BTS Gestion d’entreprises au Pôle supérieur de l’Ensemble Baudimont d’Arras, composée de 27 élèves, qui distribuait les petits questionnaires les années précédentes. Cette année, un nouveau format est de mise. Pour marquer la vingtième édition, les questionnaires à cocher laissent place à des quizz, aux questions plus ouvertes.

thumbnail_image0

Etudiants en BTS Gestion entreprises

Ainsi, des questions telles que « combien de festivaliers accueillis en 2018? » ou « qui sont les acteurs de l’affiche 2019? » apparaissent, toujours accompagnées, bien sur, par les habituelles « nom? », « profession? » ou encore « âge? ». La présence de questions plus ouvertes transforme le quizz en jeu, puisqu’un abonnement de 10 films et 2 abonnements de 5 films sont à gagner pour l’Arras Film Festival 2020. Ceux qui auront le mieux répondu aux questions sur le festival se verront ainsi récompensés.

Aussi, cette année, après avoir distribué le quizz, les étudiants restent le temps qu’il soit rempli, puis le récupère directement afin d’éviter le gâchis et s’assurer que personne ne le jette autre part qu’à la poubelle. En effet, les années précédentes, sur 4000 questionnaires imprimés, seule la moitié était récupérée à la fin du festival. Cette année, les 1500 quizz imprimés seront tous étudiés. L’intérêt de changer la forme de l’étude était aussi écologique.

thumbnail_image3

Etudiant aidant des festivaliers à remplir le Quizz

Cette forme plus ludique du questionnaire fut voulue par les étudiants qui y sont en charge. Il s’agissait de marquer le coup. D’autre part, les questions plus classiques seront regroupées, étudiées et reportées dans un rapport écrit de cinquante pages qui sera envoyé à l’Arras Film Festival courant décembre. Le but? étudier la culture économique du festival dans la ville d’Arras. Les informations recueillies serviront aussi à cibler les publics sous-représentés ou, au contraire, fidèles au festival, des informations plus que nécessaire lors de la programmation d’un festival de cinéma.

Cela fait maintenant sept ans que ce partenariat existe entre le BTS arrageois et l’AFF. Il est extrêmement précieux pour les deux parties. Tout d’abord, les étudiants y voient un moyen de vivre une première expérience professionnelle. Ils se heurtent au mécontentement des festivaliers, à leur déception et à leur colère. Ils peuvent également approcher de près la planification et la communication d’un grand évènement.

Clément Pruvost

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s