Arras Film Festival 2020 : Les films de guerre présentés au festival

Comme vous le savez, L’Arras film festival, qui devait se tenir du 6 au 15 novembre, a été annulé à cause du coronavirus mais ce n’est pas une raison pour ne pas parler de lui !

Au cours de ces dernières éditions le festival arrageois a vu de nombreux films traitant de la guerre. Différents films traitant de différents conflits sur le globe ont été présentés au public. C’est le cas de Las 13 Rosas (la guerre d’Espagne), Les Croix de bois (Grande Guerre), La révélation (Les Guerres d’ex-Yougoslavie) et Bloody Sunday (conflit Nord-Irlandais).

En 1939, au lendemain de la chute de Madrid, un groupe de jeunes militantes, arrêtées et emprisonnées par le nouveau pouvoir, sont accusées, à tort, de complicité dans un attentat perpétré contre un chef militaire. Un vibrant hommage aux victimes du Franquisme.


Les Croix de bois est un film français réalisé par Raymond Bernard, sorti en 1932.
1914. Étudiant, Gilbert Demachy s’engage au début des hostilités. Ses illusions sont rapidement confrontées aux dures réalités de la guerre et c’est avec ses camarades Sulphart et Bréval qu’il va vivre les offensives, les trêves et la « fournaise ». D’après le roman de Dorgelès, une chronique humaine de la guerre des tranchées. Version restaurée, numérique.

Hannah, procureur auprès du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, déploie toute son énergie à prouver la culpabilité d’un militaire serbe poursuivi pour crimes contre l’humanité, quitte à devoir rouvrir des plaies en demandant de parler à ceux qui veulent oublier. Elle doit surtout faire face à de nombreux obstacles juridiques et politiques.

Dimanche 30 janvier 1972, à Derry, en Irlande du Nord. Le Mouvement des droits civiques dirigé par le député Ivan Cooper, organise une grande marche pacifique pour l’égalité entre catholiques et protestants. Mais le pouvoir britannique qui a interdit ce rassemblement fait intervenir l’armée. Sa présence transforme cette paisible manifestation en émeute et les militaires tirent subitement sur la foule désarmée. Le point de non retour est franchi.

Tedeschi Livio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s