Arras Film Festival 2021 : nos 10 avant-premières à ne pas rater !

Dans cette édition 2021 de l’Arras Film Festival, ce ne sont pas moins de 34 films qui seront présentés en avant-premières. Parmi ces derniers, nous en avons sélectionné 10. Nous espérons que cette liste non-exhaustive vous inspirera et qu’elle vous incitera à venir profiter de ces films diffusés avant l’heure. Le plus ? La présence des professionnels à l’issue de la projection !

  • Des films tournés dans notre région :

Ils sont vivants, de Jérémie Elkaïm : Veuve depuis peu, Béatrice vit avec son fils et sa mère. Sa rencontre avec Mokhtar, enseignant iranien arrivé clandestinement en Europe, va bouleverser son quotidien et ses convictions. Pour lui, elle va devoir défier les préjugés et les lois de son pays. Ambitieux, riche en ambiguïtés, le film dépasse son sujet pour nous parler de désir et d’amour.

La brigade, de Louis-Julien Petit ( En première mondiale) : Depuis toute petite, Cathy (Audrey Lamy) rêve de diriger son propre restaurant. Mais à 40 ans, rien ne s’est passé comme prévu et elle se retrouve contrainte d’accepter un poste de cantinière dans un foyer pour jeunes migrants.

  • Des films en compétition européenne :

Erna at war, de Henrik Ruben Genz : 1918 : La Première Guerre mondiale fait rage en Europe. Erna Jansen espère que son fils de 17 ans pourra y échapper. Et lorsque celui-ci est finalement convoqué, elle décide de se déguiser en homme et de le suivre au front. L’histoire inédite d’une mère prête à tout pour sauver son enfant parti à la guerre.

Leave no traces, de Jan P. Matuszynski : Pologne, 1983. La loi martiale règne. Un jeune homme est battu à mort par la milice dans un commissariat de Varsovie. Alors que sa mère décide de porter l’affaire devant la justice, le gouvernement tente par tous les moyens d’étouffer l’affaire et empêcher l’unique témoin de comparaître. Un fait divers historique raconté avec beaucoup de force et de précision.

  • Des films d’horizons différents :

Amants, de Nicole Garcia : Lisa et Simon s’aiment passionnément, mais les activités délictuelles de celui-ci inquiètent la jeune femme. Et puis un jour, il disparait sans donner de nouvelles. Quelques années plus tard sur une île de l’Océan Indien, leurs destins se croisent à nouveau. Un film noir, filmé avec élégance et style, sur fond de passions amoureuses et de tragédie.

Belle, de Mamoru Hosoda : Dans le monde réel, Suzu est une adolescente timide et complexée. Mais dans le monde virtuel de U, elle devient Belle, une chanteuse suivie par plus de cinq milliards de followers. Cette double vie prend un tournant inattendu lorsqu’elle rencontre la Bête, un être détesté et pourchassé. Sublime variation autour de l’un des grands mythes du fantastique.

Enquête sur un scandale d’état, de Thierry de Peretti : Octobre 2015. Les douanes saisissent sept tonnes de cannabis à Paris. Ce même jour, un ancien infiltré des stups contacte un journaliste à Libération. Il prétend pouvoir démontrer l’existence d’un trafic d’État dirigé par Jacques Billard, le patron de la lutte antidrogue en France. Un thriller politico-policier passionnant dans un style immersif et hyper documenté.

On est fait pour s’entendre, de Pascal Elbe : Antoine, la cinquantaine, a des problèmes d’audition. N’assumant pas son handicap, il s’est résigné à vivre dans sa bulle, quitte à susciter l’incompréhension de son entourage. Sa rencontre avec Claire, veuve et mère
d’une petite fille mutique va le pousser à s’ouvrir aux autres. Une comédie romantique qui se joue avec intelligence et respect de son sujet.

Si demain, de Fabienne Godet (Première française) : Esther, la trentaine, est traductrice. Elle reçoit un jour, sans savoir pourquoi, un manuscrit, sous forme de journal intime. Ce qu’elle y lit fait écho à son propre parcours. Poussée par sa meilleure amie, elle se met en tête de retrouver l’auteure afin de connaître la fin de l’histoire. Une quête de soi et de l’autre qui se transforme en mystérieux road movie.

Les voisins de mes voisins sont mes voisins, de Anne-Laure Daffis et Léo Marchand : Dans un immeuble, les destins entremêlés d’une dizaine de voisins ou voisins de voisins, aux prises avec les drames, les plaisirs, les surprises et les hasards de la vie quotidienne. Un film d’animation inventif, utilisant différentes techniques d’animation, qui nous emporte dans un festin d’images, de références, de tendresse et d’humour joyeusement décalé.

Adrien DANGLETERRE


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s