Arras Film Festival 2021 : Arthur Rambo ou le tribunal de Twitter

Le film est projeté ce lundi 8 novembre à Arras. Ce n’est pas son premier festival puisqu’il était sélectionné au festival de San Sebastian en septembre dernier. Réalisé par Laurent Cantet, le film aborde l’histoire de Karim (Rabah Nait Oufella), jeune écrivain prodige. Le film s’ouvre sur son succès après la sortie de son livre, mais très rapidement tout s’écroule. Des tweets problématiques du protagoniste refont surface et balayent tout sur leur passage.

Karim D. est issu de la banlieue parisienne défavorisé et il se bat grâce à sa chaîne CapsTV et ses écrits pour que les regards changent sur son milieu d’origine. La sortie de son dernier livre Débarquement, sur l’immigration, a ému les lecteurs. Tandis que Karim est en soirée avec sa maison d’édition, twitter s’enflamme. Les tweets antisémites, homophobes et sexistes d’Arthur Rambo sont en réalité ceux du jeune homme. La panique est désormais de mise. Le personnage de Karim cherche à sauver les meubles alors que plusieurs personnes de son entourage personnel et professionnel lui tournent le dos. Pour lui, son travail honorable sur la banlieue excuse le second degré de mauvais goût dont il a fait preuve par le passé. Pour les autres personnages, il ne s’agit pas forcément d’un argument recevable. Le film évoque donc un sujet très actuel. A l’heure où tout reste indélébile sur internet, pouvons-nous encore pardonner certaines paroles du passé ? Laurent Cantet dépeint parfaitement comment d’anciens tweets peuvent vous faire passer de la personne que tout le monde souhaite connaître à celle peu fréquentable. Des voix-off lisent à plusieurs reprises les messages des réseaux sociaux les plus haineux à l’encontre de Karim. Le spectateur se retrouve plongé dans la chute vertigineuse du personnage principal.

Laurent Cantet, réalisateur du film

Un exposé des différentes opinions

Le sujet du film étant très actuel et à l’origine de plusieurs débats, le spectateur pourrait s’attendre à ce que le film mette en avant un point de vue particulier. Laurent Cantet fait un tout autre pari : celui de nous montrer un éventail d’avis différents. Karim erre donc à la recherche d’un soutien et chacun des personnages qu’il rencontre exprime ce qu’il pense de sa situation. A aucun moment le réalisateur n’oriente notre point de vue en tant que spectateur. Il ne cherche pas à nous montrer si les tweets de Karim sont défendables ou non. Cela peut troubler le public qui cherchera sûrement à déceler une once de subjectivité dans le film. Le projet du film est donc, en soi, très intéressant mais le nombre de personnages secondaires est tellement important que l’on finit par s’y perdre. Les membres de la maison d’édition, de CapsTV, ses amis, sa copine, sa famille…. Nous n’avons accès qu’à leur surface. La caméra est presque constamment centrée sur Karim. Même s’il s’agit du personnage principal, l’équilibre semble pour cet aspect mal dosé. Il faut tout de même noter l’exception des personnages de la mère et du frère de Karim qui sont traités de manière intéressante. Cette multiplicité des rencontres peut créer chez le spectateur un flou. Tout va très vite dans le film et l’arrivée de la fin surprend. Elle arrive sans crier gare, à l’image de la fin d’une bonne réputation.

Rabah Nait Oufella, acteur principal du film

Un film qui ne peut pas vous laisser indifférent

Une chose est sûre : en sortant de la projection vous vous poserez beaucoup de questions sur les réactions à adopter lors d’une situation comme celle de Karim. Cela peut être vu comme un point positif. Ces questionnements sont amplifiés par un montage choc. A plusieurs reprises, les scènes sont coupées par l’apparition soudaine à l’écran des tweets d’Arthur Rambo. Leur violence en est d’autant plus frappante. Ces messages postés sur internet prennent la forme de témoin du comportement obscur du protagoniste. Avec la neutralité adoptée par le scénario et les tweets montrés, le spectateur est actif durant le visionnage : c’est à lui de se faire son propre avis.

critique rédigée par Marine Fersing


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s