Arras Film Festival 2021 : j’ai vu « The Castle » de Lina Luzyte

N’ayant pu être présenté au festival l’année précédente en raison des conditions sanitaires, le long-métrage « The Castle » a su émouvoir le public avec son scénario plus que poignant.


Le film nous plonge dans l’histoire captivante de Monika, une jeune immigrée lithuanienne vivant en Irlande qui n’a qu’une aspiration en tête : devenir chanteuse. Malgré les difficultés financières de sa mère et des soins constants que nécessite sa grand-mère, Monika ne recule devant aucun obstacle et surpasse la rude réalité qui menace à chaque coup de lui faire baisser les bras. 

Affiche du film

Mais alors, pourquoi aller voir ce film ? Voici 5 raisons pour lesquelles « The castle » est un « must see » !

  • C’est une découverte européenne. Le film se déroule effectivement à Dublin (en Irlande), et fait apparaître des personnages de pays différents (Lituanie, Pologne…), mélangeant ainsi subtilement différentes cultures dans un décor à l’origine anglophone.
  • Le jeu de caméra est excellent. Que ce soit à l’aide des décors ou de la lumière, ce dernier plonge le spectateur avec maîtrise et vraisemblance dans l’intimité du personnage principal. Il est d’ailleurs si bien maîtrisé que lorsque les lumières du cinéma se rallument, tous les sens du public sont bousculés : il n’a pas l’impression d’avoir assisté à une projection cinématographique mais plutôt d’avoir réellement été aux côtés de Monika durant toute la durée du film.
  • Pour son deuxième film, Barbora Bareikyte a réalisé une performance touchante. En effet, son jeu d’actrice est remarquablement poignant, et la jeune lituanienne a su captiver les spectateurs dès sa première scène. De par son aisance à l’écran et sa magnifique voix, Bareikyte a transporté son public tout en réussissant à transmettre aux spectateurs l’énergie qu’irradie Monika ainsi que son infectieuse conviction que, dans ce monde, tout est possible. 
  • Lina Luzyte a réussi avec brio à mêler dans son oeuvre les enjeux familiaux et économiques que rencontrent les personnes immigrées. Le film révèle sans préambules les difficultés financières qu’ont les familles en s’installant dans un pays pour fuir celui d’origine ainsi que les contrariétés émotionnelles qui s’ensuivent suite à leur départ. Comment vivre paisiblement dans un pays qui nous est nouveau lorsque notre coeur est resté dans le pays que l’on vient de quitter ? 
  • C’est la première fois que vous verrez au grand écran du beau temps en Irlande !  : Lina Luzyte l’a elle-même dit ; en arrivant en Irlande pour tourner le film, l’équipe de tournage s’était préparée à avoir du mauvais temps, alors même qu’ils filmaient en été. Et pourtant, quelle n’a été leur surprise lorsqu’ils ont été accueillis, presque tous leurs jours de tournage, par un grand soleil ? L’occasion ne se présentera probablement plus jamais, ainsi….

Voilà pourquoi je vous incite à le regarder ! 

Claire MONCOMBLE-MALONE


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s