Terminus grandiose pour l’Arras Film Festival 2021 : la cérémonie de clôture et remise des prix

Ce dimanche soir, la file d’attente pour le Casino traversait la Place des Héros jusqu’à la Rue aux Ours : le public était au rendez-vous pour la cérémonie de clôture du festival, après 10 jours et 10 nuits de cinéma ! Une occasion de retrouver la remise des prix de la très attendue compétition européenne, et des cinéphiles ravis…

Après la diffusion d’émouvants retours vidéos sur le festival jour par jour, et d’extraits d’interviews des invités de cette 22ème édition, Nadia Paschetto et Eric Miot, hôtes de cette cérémonie de clôture (accompagnés de représentants de la région, du département, ou de la ville d’Arras) ont pu revenir sur cette belle édition et annoncer les prix mis en jeu pour cette compétition européenne.

Nadia Paschetto et Éric Miot au micro pour cette cérémonie de clôture (Source : @ArrasFilmFestiv)

Tout d’abord, retour sur la compétition européenne 2020 (qui avait lieu le premier week-end du festival) avec le prix du public. C’est « I never cry » de Piotr Domaleski qui est une fois de plus consacré, avec une dotation de 5 000€ offerts par le département du Pas-de-Calais !

La remise des prix 2021

Ensuite, retour dans le présent, avec l’annonce des lauréats de la compétition européenne.

C’est Charles Tesson qui est d’abord monté sur scène pour réprésenter le jury Arras Days, dont il faisait partie avec Dennis Ruh et Dominique Welinski. Il a décerné deux bourses d’aides à deux projets de réalisateurs européens de la compétition. Une dotation de 5 000€, tout d’abord, pour Selman Nacar, réalisateur de « Kadir », avec son projet : « Hesitation Wound ». Et une autre de 7 500€ pour Kaltrina Krasniqi, réalisatrice de « Vera dreams of the sea », avec son projet de deuxième long-métrage : « Bleach ».

Le jury jeune, composé de lycéens, a, lui, décerné une dotation de 2 000€ (par BNP Paribas) au film « The blind man who did not want to see Titanic », par Teemu Nikki.

Quant à Jan P. Matuszynski, réalisateur de « Leave no traces », c’est de Los Angeles (où il représente la Pologne aux Oscars), qu’il a enregistré ses messages de remerciement. Il a en effet remporté le prix de la critique (par Bruno Icher, Marie-Aimée Bonnefoy, Nathalie Chifflet, Franck Finance-Madureira et Frédéric Mercier)… et le prix du public, qui lui accorde une dotation de 5 000€ !

Est ensuite venu le moment que tous attendaient : l’annonce des lauréats Atlas 2021. Présidé par le réalisateur Vincent Garenq et composé de la scénariste Murielle Magellan, de l’acteur Gilles Cohen et de l’actrice Agathe Bonitzer, le jury Atlas a d’abord décerné une mention honorable au long-métrage « The blind man who did not want to see Titanic » par Teemu Nikki.

François Decoster, représentant de la région Hauts-de-France, a ensuite remis l’Atlas d’argent de la mise en scène à Fred Baillif pour son film « La Mif », avec Claudia Grob (dotation de 5 000€).

Et c’est « Becoming Mona », de Sabine Lubbe Bakker et Niels Van Koevorden, qui a remporté l’Atlas d’or 2021 ! C’est Frédéric Leturque, maire d’Arras, qui a remis aux deux réalisateurs la dotation de 12 000€ au nom du Grand Arras.

La « photo de famille » de la remise des prix (Source : @ArrasFilmFestiv)

À l’année prochaine !

Ranim LARBI


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s